Pierre Manouk - dit Mechitar

Photo Bing
Photo Bing
Réalisé par Antonio Baggio
Réalisé par Antonio Baggio
Détail du socle
Détail du socle

Mechitar, Manuk par son nom de baptême, était né à Sébaste (l'actuelle ville de Sivas en Turquie), le 7 févier 1676. Il entra tout jeune au monastère local de la Sainte Croix, désirant unir une intense vie intérieure à une insatiable recherche intellectuelle.

À cette époque, l’Arménie était secouée par des divisions internes à l’Église, causées par les séquelles des controverses christologiques du premier millénaire. Méchitar décida alors de mener à fond l’étude de ces controverses, pour chercher des chemins de paix à l’intérieur de l’Église arménienne et avec le siège apostolique de Rome.

En 1700, soucieux de fonder un ordre religieux consacré à la renaissance spirituelle du peuple arménien, il fonde à Constantinople ce qui sera connu sous le nom d'ordre mékhitariste après sa mort. Deux ans plus tard, l'ordre s'installe sur le territoire vénitien de Morée, pour échapper aux tracasseries du patriarche arménien de Constantinople. En 1715, l'ordre se fixe sur l'île de San Lazzaro degli Armeni à l'invitation de la République de Venise. Mékhitar y construit un monastère, où il meurt le 27 avril 1749. Sa tombe se trouve dans l'église du monastère.

Il est également considéré comme le pionnier de la renaissance de la littérature arménienne en langue classique (édition de la Bible en 1735, dictionnaire arménien en 1749).