BEFFA DI BUCCARI

Photo Google Maps
Photo Google Maps

Sur le Campo del Santissimo Redentore devant la Chiesa Gesu Cristo Redentore se trouve une curieuse stèle.

La stèle se trouve à gauche de la photo devant un grand mât rouge.
La stèle se trouve à gauche de la photo devant un grand mât rouge.

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette stèle comporte trois faces gravées.

La face 1 est composée d'une carte des environs de Buccari et le texte suivant :

I Trenta delle Beffa di Buccari salparono da questa Riva Il X février MCMXVIII.

Cataloga del Trentail i equipaggio

Costanza Ciano, Luigi Rizo, Angelo Procaccini, Giuseppe Volpi, Beneditto Beltramin, Giuseppe Corti, Edmondo Turci, Menotti Ferri, Achille Martinelli, Gabriele d'Annunzio Volontario Marinai.

La façe 2 comporte un lion et le texte suivant :

Il II equipaggio

Odoardo de Santis, Cino Montipo, Arturo Martini, Salvatore Genitivo, Raffaele Esposito, Galliano Furlani, Ongio Calzolari, Antonino Macaluso, Virginio Caddoni, Vincenzo Gaggeri.

La face 3 est ornée d'une sirène et du texte suivant :

Il III equipaggio

Andrea Ferrarini, Vincenzo Lazzarini, Emilio Davide, Paolo Papa, Cesare Dagnino, Domenico Picirro, Umberto Biancamano, Angelo Pitture, Saverio Badiali, Mario Allecretti.

 

 

Cette stèle commémore un épisode de la première guerre mondiale dans l'Adriatique :

"La Beffa di Buccari" ou "Farce de Buccari"

  Le 10 février 1918, une flotille de trois vedettes - MAS 94, 95, 96 - commandée par Costanzo Ciano (père de Galeazzo, futur gendre de Mussolini) et Luigi Rizzo, armée de trente hommes quitte Venise pour Buccari. Aux marins s'était joint le poète Gabriele d'Annunzio, alors Pilote militaire. Après une navigation dans l'adriatique, les trois embarcations pénètrent dans les eaux austro-hongroises, échappent aux batteries côtières pour aller larguer leurs torpilles, qui seront piégées dans des filets de protection. Une seule aura un impact mineur sur un navire mais l'explosion donnera l'alerte. Avant de s'enfuir, d'Annunzio jettera à la mer 3 bouteilles avec le message suivant : Les marins d'Italie, qui se rient de tous les filets et entraves, et sont toujours prêts à oser l'inosable, sont venus secouer par le fer et par le feu la prudence dans ses refuges les plus sûrs. Et un bon compagnon, bien connu des Autrichiens, l'ennemi le plus irréductible parmi tous leurs ennemis, "l'ennemissime", celui de Pola et de Cattaro, s'est joint à eux pour montrer qu'il se moque de la prime". La tête de d'Annunzio avait été mise à prix. L'échec de la mission s'est transformé en une geste héroïque et bravache.Un autre gros coup fut le torpillage du Szent-Istvan par les MAS 15 et 21 du commandant Rizzo.

(1) - MAS ou motoscafi anti sommergibile (vedettes anti sous-marin) et motoscafi armati di siluri (vedettes armées de torpilles.

(2) - Ce port appartenait au Saint-Empire romain germanique, puis à l'Autriche-Hongrie dont il était l'un des débouchés commerciaux maritimes sur sa façade Adriatique la ville s'appelle maintenant Bakar et se trouve en Croatie.

Situation de Bakar (Buccari)
Situation de Bakar (Buccari)
Parcours terminal de la flotille
Parcours terminal de la flotille

Les protagonistes de l'expédition

Les bateaux